Les départements dotés d’une grande métropole, comme Paris et sa couronne immédiate, ou le Rhône, voire, à un degré moindre, le Nord, la Haute-Garonne ou la Gironde, présentent souvent des taux de cession élevés. Pour autant, des départements ruraux comme l’Orne, la Mayenne, la Drôme ou le Jura se distinguent également avec de forts taux de reprise.

L’enracinement et le dynamisme d’un tissu d’entreprises moyennes sont un facteur explicatif de taux de reprise élevés. On retrouve en effet le Grand Ouest, Rhône-Alpes et l’Île-de-France parmi les régions à fort taux de cession.

Télécharger la carte